• Accueil
  • > où, quand, pourquoi des prélévements ADN ? LIBERTE DE LA PRESSE

où, quand, pourquoi des prélévements ADN ? LIBERTE DE LA PRESSE

le 06 05  08? ?

le personnel de France Bleu Frequenza Mora  a refusé de se soumettre à des prélévements d’ADN demandés par les enquêteurs de la P.J.venus enquêter sur un nouveau groupe  clandestin corse qui avait ,la veille, fait parvenir ses premiers communiqués à cette rédaction.

Il s’agissait de relever des empreintes sur les communiqués et de faire des prélévements d’ADN et d’empreintes digitales du personnel.

Après une réunion génerale, à l’unanimité le personnel a refusé;les policiers ont renoncé à leur demande.

Le SNJ s’est élevé contre cette démarche policière.

« Dans quelle république sommes-nous où des citoyens se verraient fichés parce qu’une information a été diffusée ? »

Dans ces communiqués, une nouvelle organisation clandestine armée,le « FLNC> 1976″avit revendiqué 23 attentats dans l’île et menacé de représailles plusieurs

personnes dont le publicitaire Jacques Séguéla, sommées de

renoncer à faire construire de vastes villas , en bord de mer, près de Bonifacio , en Corse du sud. »

Extrait d’un article diffusé par ORANGE:http://bastia.ville.orange.fr

N.B.voir sur le blog l’appel à signer la pétition pour la défense du littoral.

le 18 mai,

LIBERTE D’INFORMER,

C’est le titre de l’éditorial du journal « Le Monde » du smedi 17 mai2008

à la suite du projet de loi adopté jeudi 15 mai, projet « bien intentionné » écrit « le Monde » le texte de loi défendu par Rachida Dati stipule en effet que « le scret dse sources des journalistes  est protégé afin de permettre l’information du public  sur les questions d’intérêt général » ajoutant que ce secret ne s’applique plus  lorsqu’un « impératif prépondérant d’intérêt public le justifie » LA PORTE OUVERTE A TOUS LES ABUS  comme le conclut le paragraphe de cet éditorial.

SOYONS VIGILANTS!!

Laisser un commentaire